Je pourrais commencer ce blogue comme suit : Linda Labrosse, Designer d’Intérieur, avec un bureau à domicile, nécessitant une thérapie. Eh oui !! Même moi ! Bah, je rigole un peu, ce n’est pas si dramatique, mais parmi les points importants que nous allons réviser ensemble, il y en a quelques-uns que je dois retravailler.
 
Selon le Cirano (pas Monsieur De Bergerac), mais bien le Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations, (ouffff), le nombre de travailleurs autonomes au Québec, depuis 2003, stagne aux alentours de 600 0001. Ce nombre est appelé à augmenter dans la prochaine décennie, selon des études menées en Europe, et à ce nombre, viendra se greffer une partie importante de télétravailleurs, c’est-à-dire, des employées d’entreprise oeuvrant à partir de la maison. C’est la raison pour laquelle, je m’intéresse de près à l’espace de travail à domicile. Il doit être planifié avec autant de soins qu’un autre espace, dans une tour à bureaux, par exemple.
 
Voici la liste des points que nous allons revoir ensemble, dans le détail, au cours des prochaines semaines. Je vous invite à imprimer la liste ou la transcrire et faire vous-mêmes l’état des lieux de votre bureau. Notez-y ce qui vous semble déficient ou ce qui vous déplait.

  1. L’enveloppe : la ou les pièces dédiées à votre bureau à domicile. L’emplacement et les dimensions. Le bureau peut même être situé à l’extérieur de votre résidence, dans votre cour par exemple. Bureau détaché.
  2. La structure architecturale: le plancher, les murs, le plafond. Les portes et fenêtres. Colonnes, poutres, éléments intégrés. Les matériaux de revêtement.
  3. L’aménagement, l’ergonomie et la fonctionnalité. Le plan d’aménagement a-t-il déjà été fait ? Il est  essentiel ! C’est la base de TOUT.
  4. Le mobilier : la chaise, la table de travail, les fauteuils d’appoint, les armoires de rangement, filières, etc. Le mobilier spécialisé.
  5. Le rangement : est-il suffisant ? Est-il adéquat ? Fonctionne-t-il parfaitement?
  6. L’équipement : ordinateurs, écrans, souris, tablettes, téléphones, systèmes audio-visuels, projecteurs, logiciels, imprimantes multifonctions, etc. Et tout l’équipement propre à la nature de votre travail, par exemple : table de massage, équipement d’acupuncture, matériel d’artiste, matériel de photographe, matériel d’exposition, etc.
  7. L’éclairage, naturel et artificiel. Les vues extérieures.
  8. Les besoins électriques généraux et la connectique. Hyper important !
  9. Le chauffage.
  10. La décoration. Êtes-vous inspiré par votre espace de travail ? Avez-vous le goût d’y aller ? Vous sentez-vous bien lorsque vous travaillez ?

 
Les 10 points énoncés, qui comme je vous disais, vont être repris un par un, dans les prochains blogues, vous influencent au niveau psychologique. Plus précisément, au niveau des humeurs, de la productivité, de l’efficacité. Ils stimulent votre inspiration, votre capacité à trouver des solutions et votre énergie. Plus le design d’intérieur de votre espace de travail sera peaufiné, dans les moindres détails, plus les avantages se feront sentir. Tout ça, bien entendu, contribue à votre bonheur, à vos revenus (ils augmenteront, je vous le dis), et à vos économies d’impôts. Puisque toute dépense reliée à votre bureau est déductible à 100%. Pour une fois, qu’on sait où vont nos impôts 😉
 
Allez, prenez la liste des 10 éléments et faites-moi part de vos questions dans les commentaires. Cela va me guider pour la suite. Bref, on ouvre un immense chantier ensemble. Celui de la discussion et des idées, pour mener à bien la thérapie de nos bureaux.
À bientôt.
1- http://qe.cirano.qc.ca/graph/travailleurs_autonomes_par_juridiction